Signification mandala

Quel état d’esprit pour réaliser un mandala ?

Est-ce que l’on peut créer son propre mandala ? Tout le monde en est-il capable. Se poser la question permet de préciser dans quel état d’esprit doit être réalisé son mandala, son œuvre.

Perfection et plénitude

Dans Psychologie et alchimie (édition Buchet Chastel), Jung écrit (page 231) : "La vie n’a pas besoin de perfection mais de plénitude. Celle-ci inclut l’"écharde dans la chair", l’expérience douloureuse de l’imperfection sans laquelle il n’y a ni progression ni ascension."

Par cette phrase, on découvre que la pensée de Jung reste très proche de celle de Freud finalement. Ici, deux concepts freudiens fondamentaux sont rappelés :

La notion d’Idéal

L’Idéal du Moi se construit avant le Surmoi, il est l’image que le Moi se fait de ce qu’il doit devenir, or comme cette image se construit très précocement, une notion de grandeur lui est associée. L’Idéal pousse à la recherche d’une perfection illusoire, il guide le Moi vers les excès, s’attachant rageusement à des représentations intérieures (des objets internes) ou bien parfaites ou au contraire à rejeter totalement.

La castration

Comment comprendre autrement cette expression d’"écharde dans la chair" ? La castration est avant tout le constat de la différence des sexes, la preuve de notre incomplétude puisqu’on est soit homme soit femme. Cette découverte constitue une blessure dans la mesure où l’enfant avant cela a besoin de croire en sans toute puissance. A partir du moment où l’autre s’éloigne de lui définitivement, devenant l’inconnu, son monde se trouve modifié en profondeur.

C’est l’acceptation de nos limites, de notre imperfection, qui permet de se défaire de notre Idéal sur le chemin de la recherche de plénitude.

PNG - 329.9 ko
Le yoga et le mandala

Imagination et fantasme

On confond souvent imagination (imaginatio) et fantasme (phantasia).

L’imagination doit être comprise comme étant véritablement et littéralement le pouvoir de créer des images. En opposition, la fantaisie ou fantasme ne désigne qu’une idée qui nous vient à l’esprit dans le sens d’une pensée sans substance.

L’imagination est l’évocation active d’images intérieures. C’est une activité qui ne tisse pas des fantaisies au hasard et sans fondement, dans le vide en d’autres termes, qui ne joue pas avec ses objets mais cherche à saisir les faits intérieurs et à en donner un portrait fidèle à leur nature.

Lorsque l’on réalise un mandala, c’est cette capacité d’imagination qui se met en place, comme dans les rêves finalement, comme dans un rêve éveillé.


Plan du site | Partenaires | Légal | Contact