Signification mandala

Inconscient et archétypes

Définir ce qu’est l’inconscient permet de mieux comprendre ce qu’est un mandala, puisque le mandala est une création inconsciente.

Définition de l’inconscient selon Jung

Michel Cazenave, dans Jung revisité, écrit : "Jung pose que l’inconscient comme il n’entend est aussi un supra-conscient auquel nous n’avons pas accès, sinon par des images symboliques, et qu’il introduit à un inconnaissable dernier que nous ne pouvons "définir" que comme impensable et irreprésentable, bref comme un "vide gros de toute la plénitude" qui échappe par nature à toutes les catégories dans lesquelles on voudrait l’enfermer."

Aussi, l’inconscient est un réservoir vide, une matrice, des archétypes, dont on ne peut connaître que des projections, des symboles, des représentations archétypales.

Or le mandala est l’une de ces représentations.

En créant un mandala, l’Homme laisse advenir à sa conscience une représentation qui émane de son inconscient. Ce n’est pas l’inconscient lui-même qui est représenté par le mandala, mais une forme particulière de cette inconscient, à la source de laquelle on ne peut accéder.

Comme un rêve, un mandala est un moyen de se connecter à son inconscient.

Archétype et mandala

Michel Cazenave ajoute ensuite : "Dans cette perspective, les fameux archétypes jungiens ne sont plus ces images toujours semblables que l’on retrouverait partout et toujours identiques à elles-mêmes, mais les structures, et les structures vides de l’inconscient le plus profond, des structures qui vont se remplir d’images différentes selon les cultures où elles apparaîtront, ou selon les personnalité singulières, avec leurs histoires particulières, où elles se manifesteront."

L’Homme a toujours créé des mandalas, mais de formes différentes suivant les époques et les cultures.

Un mandala est toujours particulier. Il est toujours l’expression à un moment donné de la structure de l’inconscient d’un sujet, structure qui va permettre cette création d’une part, et se nourrir de cette création d’autre part. L’inconscient a besoin de se représenter, dans les rêves par exemple, mais dans les mandalas aussi, pour accéder à la conscience, pour se refléter dans la conscience.

Mais toujours notre accès à l’inconscient se limitera à ce reflet.

En conclusion, un mandala est le reflet de notre âme, son scintillement dans l’instant.


A lire également

Définition du Soi

Moi
Plan du site | Partenaires | Légal | Contact